Michel  MIRABEL

Membre de Fos Provence Photographie, de l’ACAPP d’Istres et du Cercle des Artistes de la vallée des Baux. Formé aux techniques du « zone system », de l’argentique et du numérique, il a édité  des livres photographique sur la Sorgue, « L’  Écheveau de la nuit » en collaboration avec un psychiatre et collagiste, ainsi que la série « Miragraphie » avec un poète.

Son travail prend place dans des collections publiques ou privées.

De nombreuses expositions en particulier au centre d’Art Contemporain de Grignan, « Paysages de lumière » et « Miragraphie » à la Galerie des Molières et à L’Espace 233, Chapelle Saint Sulpice à Istres, Saint Rémy de Provence, Baux de Provence, Espace Van Gogh et Boulevard des Lices à Arles,Galerie d’Art de MacArthurGlen Provence….

Il participe au Festival Voies Off d’Arles, aux Salons d’Art de Carry le Rouet, aux Féria de l’Art, Rencontres Clic Art à Istres et au projet « Echo » en partenariat avec l’artothèque de Miramas. Toujours à la recherche du plaisir de déclencher, de sentir cet instant magique, cette fraction de seconde où l’on sait que l’on vient de capturer un reflet de la réalité ou une part de la projection de son inconscient.

Démarche artistique généraliste

Ecrire par la lumière, fondement même de la photographie.

Sa démarche est calme et réfléchie dans ses paysages, souvent minimalistes, tout en douceur et velouté avec sa technique très personnelle de mise en valeur qu'il réalise lui même sur ses tirages coton ou bien dans l'instant et l'instinct dans des séries sur l'humain.

Les recherches de Michel Mirabel conduisent son travail de photographe à questionner, in situ, l’univers des peintures murales, tags et graffs des rues en lui donnant une nouvelle dimension au travers de ses Miragraphies ©

Les juxtapositions, surexpositions, les tons diaprés et les camaïeux, les noirs et blancs intenses subliment les clichés de l’artiste qui résonnent au plus profond de soi. Ses « Miragraphies », maintes fois reflets de la société marginale, re-présentent des messages bruts capturés, décryptés et sortis de leur contexte afin de repeupler un autre réel toujours à interpréter.