" G O D D A "

Son nom d'artiste, "GODDA" est le petit nom donné par son père dans son enfance, une enfance heureuse, source d'inspiration pour elle. Après avoir essayé l'écriture pour la jeunesse, c'est finalement dans la peinture qu’elle a pu s'exprimer. Un jour sa fille aînée lui a demandé si elle voulait peindre avec elle. Ils ont étalé des grandes feuilles de papier sur le sol du salon et elle a sorti des pastels secs. Et c'est parti. Elle est partie. L'odeur de peinture à l'huile et de la térébenthine au sous-sol du musée d'art de Stavanger lui est revenue. Puis des techniques que GODDA a apprises durant sa formation en arts plastiques quand elle étudiait pour devenir enseignante en Norvège. Ensuite les cours du soir en Angleterre, où elle a appris à observer la lumière et les ombres sur des objets et sur des nus … Tout lui est revenu. Le pastel sec lui donne une grande liberté. GODDA a besoin de le travailler d'une manière très spontanée. De ne pas savoir où elle va. Il lui faut un départ, des ombres sur le papier, une couleur qui fait appel à une autre, et puis l'inconnu.