Philippe MICHELOT

Philippe Michelot est-il un artiste, un nonartiste, ou un ar­tiste sans peur et sans brioche comme l’aspirateur sans sac ? On le surnomme Dieubolik, super têtard, anarchrist, bandit kitsch et de mauvais goût. On dit de lui que c’est un mec décalé, un mec complètement barré … Il ne sait pas ce qu’est le beau. Il dit de lui « ben oui, quoi, le beau, c’est très con. Il y a en plein dans les magazines, le beau, c’est bimbo. Marre de la tyrannie du beau normé, du beau bimbo, du beau qu’on nous impose. Au divin apollinien, il choisit le sublime de la joyeuse folie dionysiaque. Mais les deux sont indispensables à la création.